Recherche

Mots-clés

Type de contenu



Ce projet est rendu possible grâce à l’appui financier du ministère du Patrimoine canadien dans le cadre de sa stratégie Culture canadienne en ligne, et de la Direction générale des politiques du patrimoine.

Canadian Heritage

Gap Mangione

Gap Mangione parle des divers claviers qu’il utilise.

Écoutez Ajouter à la liste de lecture Lire la transcription (File Size: 0.45MB)

Gap Mangione parle d’enregistrement en studio.

Écoutez Ajouter à la liste de lecture Lire la transcription (File Size: 0.19MB)

Gap Mangione parle de jouer avec un orchestre.

Écoutez Ajouter à la liste de lecture Lire la transcription (File Size: 0.07MB)



If you are experiencing problems playing audio on this site,
please update to the latest version of Flash.

Transcription

Q : « Qu’en est-il de tous les claviers que vous utilisez sur vos disques et en spectacle? Vous ne faites pas de tours de passe-passe en studio, il y a des choses techniques que vous faites à l’aide de contrôles, mais sur scène, vous arrivez à reproduire presque tout… »

R : « Il y avait un petit effet sur ce morceau que je ne peux pas reproduire dans un club. À la fin de ce truc, il y a un genre de son à quatre trombones qui surgit ‘d’en dessous’ de la ‘flûte’, mais mon synthétiseur ne joue qu’une note à la fois. C’est donc fait en multipiste. Et il y a un autre truc intéressant ici : Tony Levin joue d’un truc qui s’appelle un Stick et qui est un instrument à dix cordes… Je vais tenter de vous le décrire… Il fait trois pieds de long et six à huit pouces de large, avec dix cordes tendues sur la longueur. Mais il n’a pas de caisse comme une guitare ou une basse ou un autre instrument à cordes. Ce n’est qu’un manche avec dix cordes. Et pour en jouer, on ne pince pas les cordes; il suffit d’appuyer sur la corde. Le fait de taper la corde produit un son, un peu comme on bloquerait la corde d’un violon de la main gauche en la pinçant ou en la frottant avec un archet de la main droite. Pas besoin de pincer ou de frotter, il suffit de bloquer la corde pour produire un son. À deux mains, on peut jouer huit notes à la fois. Dans ce cas-ci, Tony en joue seulement deux ou trois, mais il y travaille. »